Récemment, j’ai relu plusieurs articles pour une revue sur la parentalité. Les sujets abordés, alors même que je ne suis pas spécialiste mais « simple parent » de deux enfants, me passionnent et ont stimulé mon attention jusque tard dans la nuit.

Au fil des années, salariée ou indépendante, j’ai exercé des fonctions transversales impliquant la pratique de l’anglais le plus souvent et du français toujours, dans des environnements variés et auprès de différents interlocuteurs qui m’ont permis de cultiver ce que j’aime faire : rendre service, partager des informations, prévoir, coordonner, faire face aux imprévus, découvrir la nouveauté, être attentive aux détails et participer à l’avancement d’un projet.

Depuis mon enfance (ou le souvenir que j’en ai), j’aime respirer les odeurs de la campagne, de la montagne (le printemps est magique pour cela, et c’est d’ailleurs ma saison préférée), l’air iodé du bord de mer, j’aime prendre le métro aérien (ah, cette ligne 6…), j’aime me retrouver dans le noir d’une salle de cinéma à visionner des comédies ou des films qui me captivent, j’aime m’informer, chercher, observer, comprendre, découvrir, étudier, j’aime lire et rire, apporter mon aide…

J’aime le changement, j’aime le silence autant que la musique (la douceur et la pureté du classique, la puissance et la rébellion du rock, l’originalité des musiques et sons atypiques…) et les bruits de la nature et du quotidien, l’action autant que le repos, j’aime la nature préservée, les lieux qui allient avec authenticité le passé, le présent et le futur, j’aime les mets et les ingrédients simples et forts en goût, j’aime l’artisanat et les métiers d’Art, j’aime l’indépendance autant que le partage, les échanges bienveillants sur des sujets qui me passionnent, et enfin, last but not least (y a-t-il vraiment une fin à ce que j’aime 😉 ?), j’aime le zeste de fantaisie dans une recette élégante et sobre, le petit grain de folie dans un discours bien rodé, la touche de couleur dans un océan de gris, le détail qui change tout dans les situations que je vis et les personnes que je côtoie…

Personnellement et professionnellement, je ne m’arrête pas (ou du moins je m’efforce de ne pas le faire) à l’apparence des choses ou des personnes. Ce qui m’intéresse, c’est de goûter, de connaître, et d’approfondir, de découvrir ce qu’il y a derrière ou à l’intérieur. Ce qui me motive, c’est de dialoguer, suggérer et proposer des solutions différentes « avec bienveillance et dans la bonne humeur » pour vous aider à présenter et à diffuser vos idées ou vos informations dans le français le plus juste possible.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *