Mi-juillet. Ça y est, la France a entamé son ralenti estival qui se poursuivra jusqu’à… mi-août environ. C’est une tendance régulièrement constatée.

Tout le monde n’est pas dans ce cas bien sûr.

Tout comme ces autres personnes que je n’oublie pas et qui conservent un rythme de travail habituel, voire en adoptent un plus soutenu et ne sont pas ou plus en vacances, la langue française travaille quelle que soit la saison, et de nouvelles expressions et nouveaux mots se créent sans cesse.

Certains termes sont remplacés. Par exemple « auto-entrepreneur » qui a pris du galon sans doute et s’est transformé en « micro-entrepreneur » (que mon ton ironique ne vous trompe pas : je défends, avec une certaine persévérance, ce régime qui met en avant simplification et harmonisation administratives).

D’autres mots et locutions apparaissent et/ou disparaissent au gré des années et de l’actualité économique, sportive, sociale ou culturelle.

En voici un tout petit échantillon : « communauté, événement, focus, the place to be, partie prenante, les Bleus, réseau, storytelling, networking, staff, disruptif, agile, big data, start-up, inspirant, bio, interactions, accélérateur de business, cadre, winner/loser, services à valeur ajoutée, blockchain, cloud, marketplace, digital, open space, expérience, réservoir d’idées, bienveillance, selfie, snaps, team, se positionner, leader, univers, prez, challenge, apps » ou encore des sigles « BU, RGPD, B2B, PAS, KPI, etc. », et tellement d’autres.

Lorsque ces mots deviennent des outils marketing en tant que tels, ils ont pour objectif de retenir l’attention du lecteur ou de l’auditeur et parfois même des machines comme dans le cas des techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO). Jusque récemment, ces techniques étaient sources d’excès dans le domaine de la création de sites Internet en mettant au second plan toute créativité et qualité du texte.

Susciter l’intérêt, montrer qu’on est « dans le coup », qu’on a tout compris et qu’on a un « mental de gagnant » (un winner, quoi 😉 !) ou surfer sur une vague lucrative. Soit.

Le revers de la médaille ?

En employant à tort et à travers certains mots, il existe un risque de les dénaturer, de les transformer en coquille vide.

Le lecteur ou l’auditeur ne sait plus bien à la fin à quel concept ces mots font référence, ni ce qu’ils veulent réellement dire (s’ils sont libellés en langue étrangère). L’emploi excessif et constant de certains mots peut aussi déclencher un sourire taquin quand ce n’est pas un agacement presque imperceptible mais bien réel, auprès de certaines personnes, linguistes ou non.

Des spécialistes étudient ces nombreuses variations linguistiques et les pertes de sens qui en découlent parfois, en discutent, s’en étonnent, les approuvent ou les réfutent, en privé ou dans des cercles officiels.

Nous sommes en plein milieu de l’été, saison propice aux voyages.

Voyages et géographie s’assemblent pour moi naturellement et justement une catégorie de spécialistes, les géolinguistes, experts en géographie linguistique cartographient la façon dont une ou plusieurs langues varient sur un territoire donné.

La géolinguistique se développe, aidée sans doute par l’utilisation accrue des infographies de presse (appelées aussi graphismes d’information) pour communiquer.

C’est une discipline intéressante car elle permet de visualiser d’un coup d’œil et de manière claire, ludique et presque artistique, l’évolution de l’emploi de certains mots et expressions en fonction des régions d’un pays ou de zones géographiques dans le monde. Ce qui favorise notamment l’apprentissage des langues et civilisations (du moins pour les personnes dont l’intelligence dominante est visuelle).

Tout comme la mode vestimentaire, je pense que l’essentiel est de se sentir à l’aise avec sa façon de dire, d’écrire, de communiquer ou d’informer en suivant son propre style, faisant s’épanouir sa personnalité sans se fermer aux influences extérieures ni se laisser envahir par les diktats autour de soi.

Passez une belle expérience estivale 😉 !

Céline

www.celinebouvierbarache.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *