J’exerce une activité de relecture-correction-réécriture pour des agences, des magazines et des entrepreneurs individuels.

Passionnée par l’écrit, j’aime tout particulièrement accompagner les entrepreneurs, TPE ou PME, dans la réécriture (on parle aussi de rewriting) de leurs supports de communication, par exemple une fiche de présentation, une lettre d’information, une documentation produit, un billet de blog, un article de magazine ou un livret pédagogique.

Concrètement, la relecture, la correction et la réécriture, qu’est-ce que c’est ?

Je vais tenter d’apporter quelques éclaircissements à partir des définitions du Petit Robert de la langue française en retenant uniquement les acceptions (sens) ayant un rapport avec mon activité et en les adaptant.

1.     Relire, c’est a) « Lire une nouvelle fois ce qu’on a déjà lu. » ; b) « Lire en vue de corriger, de vérifier ce qu’on vient d’écrire. »

2.     Corriger, c’est a) « Rendre meilleur (un texte, un discours) en supprimant les fautes, les erreurs », c’est-à-dire remanier, réviser, reprendre, revoir ; b) « Rendre exact ou plus exact », c’est-à-dire vérifier.

3.     Réécrire (ou récrire), c’est « Écrire ou rédiger de nouveau un texte pour en améliorer la forme ou pour l’adapter à d’autres textes, à certains lecteurs, etc. »

Pour quoi réécrire les supports de communication et autres écrits professionnels (programme de conférence, catalogue, rapport, étude, correspondance commerciale, note, mémo, fiche technique,  etc.) ?

Tout simplement pour les rendre remarquables, dynamiques, fluides et plus agréables à lire.

Relire, corriger, réécrire revient donc à corriger un texte en proposant des modifications pour le mettre en valeur et le rendre plus lisible.

Pour conclure, on pourrait définir ces deux facettes de mon activité ainsi :

⇒ La relecture est la lecture complète d’un document en vue de signaler et/ou de corriger les erreurs avec pour objectifs :

  • Cohérence
  • Lisibilité
  • Qualité
  • Compréhension
  • Clarté
  • Professionnalisme

⇒ La réécriture est une correction approfondie d’un texte avec pour objectifs :

  • d’améliorer mais non de sanctionner ni d’écraser ni d’imposer. Le plus important est d’apprendre à comprendre l’orthographe. Comme l’écrivait très justement Régis Fraisse, un professionnel autodidacte expérimenté, il est capital « d’apprendre les confusions apportées par une faute d’orthographe (de grammaire, de ponctuation, …) qui change le sens du mot ou de la phrase. »
  • de mettre en valeur les idées de l’auteur
  • de dynamiser, de rendre plus percutant un texte
  • de simplifier et mieux cibler le message
  • de souligner les efforts de rédaction de l’auteur, notamment lorsque le rédacteur n’est pas francophone et/ou maîtrise partiellement la langue française
  • de mettre à jour ou rectifier des informations.

Cher lecteur, qu’est-ce que pour vous la relecture, la correction et la réécriture ?

Quels seraient vos besoins en la matière ?

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *