Je me présente ainsi sur LinkedIn : « Professionnelle de la communication écrite et de langue maternelle française, j’ai grandi dans un milieu, ouvert à de nombreux domaines et au monde anglophone, qui a permis que je devienne… experte en relecture, correction, réécriture de textes français, en traduction, révision de contenus anglais vers le français et en office management (organisation administrative de l’entreprise).
Diplômée il y a plus de 20 ans, j’ai travaillé au sein et pour le compte de petites et moyennes structures ou de grands groupes.
J’aime :
– transformer, améliorer, réécrire, vérifier ;
– organiser, planifier, gérer, transmettre ;
– la variété, l’authenticité et la singularité. »

Ok, c’est dit et c’est sûrement à améliorer. Pour l’instant, cela me correspond (régulièrement, je modifie ce que j’écris pour être en phase avec le ressenti du moment). Eh oui, « pour l’instant » car, même écrit, un document ou un texte peut se modifier à l’infini. Même avec une plume et sur un parchemin, rien n’empêche le changement ! Bon, d’accord, les ratures nuisent à la bonne lisibilité du message… mais quelle liberté ! « Les paroles s’envolent, les écrits restent », certes, c’est un fait incontestable que je suis la première à suivre mais ce proverbe a, je trouve, un côté un peu restrictif. Les mises à jour, les précisions, les clarifications sont toujours possibles. Heureusement. En démocratie. Et plus facilement aujourd’hui depuis l’avènement des logiciels de traitement de texte. Je suis là pour vous aider à profiter de cette liberté, cette possibilité de reformuler, clarifier vos écrits pour vous assurer d’être compris le mieux possible.

Concrètement, en quoi consiste mon travail ?

Je vais me concentrer sur l’une des facettes de mon activité professionnelle, la relecture-correction-réécriture de documents et contenus en français car elle représente ce que je fais actuellement en majorité.

Dans ce billet, je vous présenterai les étapes avant le démarrage d’un projet et je vous parlerai ultérieurement du cœur du projet.

1.      Un client potentiel (prospect) m’appelle ou m’envoie un e-mail ou une demande via mon site Internet : « Bonjour, j’ai un rapport/article, une présentation/lettre d’information/étude de tant de mots/caractères et j’aimerais une estimation budgétaire pour une relecture-correction-réécriture approfondie/typographique/grammaticale/orthographique/syntaxique pour demain/dans une semaine/le JJ-MM-AAAA. »

2.      J’écoute, je fais préciser la requête. Je « demande à voir » le document/le site que le prospect a besoin de faire relire et corriger, ou bien un contenu similaire. Il m’est nécessaire de connaître le domaine, de savoir de quoi « ça » parle dans les grandes lignes. Et aussi pour qui, pour quoi faire et pour quand. Je vous décris le processus en le simplifiant mais en réalité, selon mon interlocuteur, je suis plus ou moins schématique et familière dans mes échanges (tout en allant droit au but quand même). En effet, pour établir un devis au plus près du rapport demande/offre et permettre une relecture optimale à la fin, il est important d’avoir le plus d’informations possibles en amont, de délimiter, de cadrer. Autant pour le prospect que pour moi. Par exemple, je ne vais pas pouvoir répondre favorablement s’il s’agit d’un sujet dont je n’ai jamais entendu parler ou qui ne me passionne pas.

3.      Une fois informée de tout ce qu’il m’est nécessaire de connaître dans ce projet -ce qui peut prendre plus ou moins de temps selon que les échanges se font par e-mail, par téléphone ou lors d’un rendez-vous « dans la vraie vie »- je transmets au prospect un devis détaillé et personnalisé. Qui sera unique pour chaque projet et non le résultat d’un formulaire standardisé obtenu après un clic sur un bouton Submit (Soumettre). De même, je m’adapte en termes de tarification. Au mot, au caractère, à l’heure ou encore au forfait pour un ensemble de prestations. Mon tarif s’entendra toujours net (TVA non applicable).

4.      Un dernier mot sur cette phase préparatoire : plus vite le devis me sera retourné, daté et signé avec la mention « Bon pour accord », plus tôt je pourrai démarrer votre projet. En effet, le délai de livraison du document s’entend à compter de la réception du devis ou de votre bon de commande dans ma boîte aux lettres.

J’apprécie ces moments de mise en place d’une prestation, ces discussions respectueuses lorsque le rapport de force s’efface complètement au profit d’une recherche de la satisfaction mutuelle d’un besoin. S’adapter aux souhaits du prospect tout en respectant mes limites. C’est une sorte de phase d’équilibre à trouver, une négociation où la diplomatie prend le pas sur le commercial pur. Le sens du service peut s’exprimer pleinement alors. Une fois la partie business terminée, le projet se concrétise, l’enthousiasme monte d’un cran, le stress positif se déclenche, le moteur s’allume et c’est parti pour les délices du remaniement linguistique !

Que représente pour vous mon travail ? Ce sera avec plaisir que j’en discuterai avec vous.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *